BELFEDHAL ABDELHAY

11 décembre 2008

PERSONNALITES

file0001.jpgBELFEDHAL ABDELHAY :UNE CARRIERE AU SERVICE DE LA PATRIE
 

Belfedhal Abdelhay est né le 01 janvier 1939 à Ouled Kharoubi, commune de Si-Abdelghani.

  Son pére M’hamed l’envoya à la Zaouia de Cheikh Bouchareb à Tousnina et ensuite à la zaouia de Cheikh Bentakouk à Mostaganem où il apprit le coran.

            A l’age de 12 ans, il connaît toutes les sourates du coran.

En 1954, il est inscrit dans une école primaire à Oran (Gambeta); là, il retrouve ses compagnons : Mostfaoui sahraoui, Belfedhal Belkacem, Belfedhal mokhtar.

Après avoir passé six mois à oran. Il décide de revenir au bled préfére rester chez son oncle Haj tahar à sahari (nadhora) ou, vu ses grandes capacités intellectuels il suivra une formation de littérature arabe dans la petite mosquée dirigée par son oncle.

       En 1957, il habite au Djellal et devient fellah en cultivant la terre avec son père.

  Apres l’indépendance, il s’installe à Sougueur ( Diar el fareh) jusqu’au 1957.

Son amour de l’enseignement le conduit a lutter contre l’analphabétisme en ouvrant la première petite école à la ferme (El Groune)

En 1969, il quitte la ferme et s’installe à Ain Dzarit jusqu’à nos jours.

Il inaugure la première classe d’analphabétisme au domaine Garadi Bachir; où, prenant sa mission à cœur, il travaille jour et nuit (la journée il enseignait aux élèves des travailleurs et le soir à leurs parents analphabètes).

En 1971, compte tenu de l’analphabétisme sévissant en cette période, Abdelhay et les membres de la commission religieuse (Bouzidi omar, kacimi kamel, azzedine bensaid,) décident  de modifier l’église en la transformant en mosquée.

Depuis cette date, il a joué le rôle d’imam tout en exerçant plusieurs activités.

En été, pendant les vacances scolaires, il enseigne le coran aux écoliers à son domicile.

Du point de vue  politique, étant considéré comme un intellectuel parmi les travailleurs, il est désigné comme représentant de la classe ouvrière.

1984, soutenu par les ouvriers, il est le premier a fonder une section syndicale à Ain- Dzarit

Il se sacrifie pour défendre les droits des ouvriers en menant de front trois activités imam, président de syndicat et instructeur d’alphabétisation.

Sous le régime socialiste : .il a toujours oeuvré contre certains responsables qui méprisaient et exploitaient les travailleurs

En 1990, vu le changement politique que connait notre pays, Monsieur Belfedhal Abdelhay se retire de la scène politique et se consacre désormais au service de la religion et à la mosquée.

Depuis cette date, il continue de veiller à la réussite et à la formation de la nouvelle génération en préservant notre identité culturelle et la pureté de notre ISLAM.

Rédigé par son fils Belfedhal Tahar

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “BELFEDHAL ABDELHAY”

  1. BESSADET TAYEB Dit :

    السلام عليكم
    أخي المحترم بلفضل الطاهر، أحيي فيك الإحترام والتقدير الذي تكنه لأعلام الناحية ومنهم أبوك سيدي بلفضل عبد الحي
    أخوكم السيد بسدات الطيب
    دائرة متليلي
    ولاية غارداية

Laisser un commentaire

viols impunis ? |
la Voie du Milieu |
Nos Défunts |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Commune de BONNAUD
| paspor
| Chroniques du quotidien